Aucune vidéo n'a été insérée

Un vieux parisien en vacances d'hiver dans les Alpes eut l'idée d'aller pêcher dans un lac gelé. Pêcher, il savait ; il avait fait ça toute sa vie. Mais faire un trou dans un lac gelé, c'était la première fois. Il s'installe donc avec son matériel au bord du trou et commence à attendre. Au bout d'une heure, il n'avait toujours rien attrapé.
C'est alors qu'arrive un gamin, qui perce un autre trou non loin de celui du vieux et qui se met à pêcher aussi. Cinq minutes plus tard, le gamin s'agite et sort un brochet de trois livres. Le vieux pense que c'est de la chance et prend son mal en patience.
Mais cinq minutes après, le gamin sort une tanche de deux kilos, puis un saumon, et encore un brochet...! N'y tenant plus, le vieux s'approche du gamin :
- Hé petit, ça fait plus d'une heure que je suis là et je n'ai rien pris, et toi en un quart d'heure tu te prends une demi-douzaine de monstres.. Comment tu fais ?
- Fo waé lé wée o ho ! répond le gamin.
- Hein ?
- Fo waé lé wée o ho !
- Ch'comprends rien, tu peux articuler ?
Alors le gamin crache un truc dans sa main, puis dit :
- Faut garder les vers au chaud !

Un pêcheur rentre au port et raconte à ses collègues :
- Incroyable… Vous savez ce que j'ai rencontré ?
- Non
- Une sirène !
- Ça alors ! Et comment nageait-elle ?
- Très mal, elle m'a fait une queue de poisson !

Nous sommes sur le vieux port de Marseille.
C'est le matin et sur le quai il y a un marché, un couple de belges recherchent un étal d'une marchande de poissons et de fruits de mer.
La dame s'approche de l'étalage et dit:
- dites moi madame, hier je vous ai acheté des coquillages et cette nuit mon mari et moi même avons été malades.
- Alors ça, ma pauvre dame s'écrie la marchande de poissons, c'est que vous êtes tombée sur un citron pas frais.

Un gars est en train de pêcher tranquillement au bord de l'eau lorsqu'il sent la présence de quelqu'un derrière lui. Il se retourne et voit un petit vieux qui lui dit :
- Alors, on pêche ?
- Ben oui, vous voyez, ça me détend un peu...
Et le petit vieux fait demi-tour et s'éloigne. Au bout d'un moment il entend à nouveau derrière lui :
- Alors, on pêche ? (Toujours le même petit vieux)
- Ben oui, ça me change du stress de la vie parisienne vous voyez...
Et le petit vieux fait demi-tour et s'éloigne. Un moment plus tard le gars entend à nouveau derrière lui le même petit vieux :
- Alors, on pêche ?
Là, le pêcheur craque :
- Ecoutez, ça fait trois fois que vous m'importunez, ça commence à bien faire.
Il plie ses affaires de pêche, enfourche son vélo et attaque la grande côte qui mène au village sur la colline où il est en vacances. Arrivé presque en haut de la côte, alors qu'il est déjà en nage sous l'effort, il se retourne pour voir le chemin parcouru. Et là il aperçoit le petit vieux entrain de lui faire de grands signes.
- Tiens se dit le gars, c'est curieux, peut-être ai-je oublié quelque chose en bas.
Dans le doute il fait demi-tour et redescend la côte qu'il avait eu tant de mal à monter. Arrivé en bas il s'arrête à côté du petit vieux qui lui fait :
- Alors, on fait du vélo ?

 

Se présente à l’entretien d’embauche un prénomé Eric qui prétend être « le meilleur vendeur du monde ».
Un peu sceptique, le patron le prend à l’éssai.

Le matin du premier jour de travail du vendeur, le patron le voit en pleine discussion au rayon pêche avec un client, en train de lui vendre une canne. Il le laisse travailler et retourne à ses occupations.
Le soir venu, le patron convoque le nouveau vendeur dans son bureau :
- Alors, cette première journée, combien de ventes ?
- Une seule, patron.
- Une seule, c’est tout ? Le client à la canne à pêche ? Et quel chiffre d’affaires ?
- 200 000 euros patron.
- Quoi !!!!
- 200 000 euros. Le client, il ne pouvait pas attrapper grand chose avec juste une canne. Je lui ai donc vendu aussi le moulinet, le nylon, les leurres, enfin tout l’attirail du parfait pêcheur.
Il était en costume, ce client, aussi je l’ai ensuite mené à notre rayon vêtements, et nous l’avons rhabillé pour sa prochaine partie de pêche.
Ensuite, comme il voulait aller pêcher à l'étang de Saint Hubert, je l’ai convaincu qu’il aurait de bien meilleurs résultats en allant pêcher en mer. Et pour pêcher en mer, il faut quoi ? Un bateau. J’ai donc conduit ce monsieur à notre rayon bateau, où je lui ai vendu notre modèle le plus récent (et aussi le plus cher, cela va sans dire).
Arrivés sur la parking, j’ai vu sa voiture, une ridicule Twingo. Je lui ai fait remarquer qu’il lui serait impossible de tracter son bateau avec cette voiture, et je l’ai mené à notre rayon auto. Je lui ai vendu un 4X4. D’occasion, je ne voulais quand même pas assassiner ce monsieur. Et puis je lui ai vendu la remorque aussi. Un seul client, mais 200 000 euros.

- Et vous êtes arrivé à vendre pour 200 000 euros à un client qui venait juste acheter une canne à pêche ?….!!!
- Pas du tout, en fait le client venait acheter une boite de Tampax pour sa femme. alors je lui ai dit « puisque votre week-end est foutu, pourquoi n’iriez-vous pas à la pêche ? »

                     

C'est Hubert et Thérèse un couple sympa !!
Hubert va a la pêche avec des amis et puis apero un peu dur dur....!!
La nuit tombe il rentre chez lui tranquillement car bien alcoolisé !!!
Il monte dans sa chambre puis s'allonge.
Sa femme Thérèse lui demande " alors cheri ta pris quelque chose ?"
Hubert lui repond tant bien que mal car avec l'alcool pas facile " oui une TUITE et un BROCET"!
Sa femme lui dit: "ah c'est bien mon cheri !!"
Le lendemain matin sa femme se leve regarde dans le frigo et rien pas de poisson !!!!
Elle monte voir hubert et lui dit ben ou as-tu mis la TRUITE et le BROCHET ???
Hubert lui repond " mais non t'as pas compris cherie j'ai pris une cuite et un procès !!!!!!!!!!

 

Quatre hommes se retrouvent sur leur lieu de pêche habituel.    
Le premier dit:  "Vous savez que pour avoir l'autorisation de venir, j'ai du promettre à ma 
femme de repeindre toute la cuisine"        
Le second dit: "Moi j'ai du promettre de lui acheter un nouveau canapé".  
Le troisième ajoute: "La mienne m'a demandé de lui offrir le SPA de ses rèves... "
Comme le dernier ne dit rien, les autres lui demande: " Et toi , qu'est ce que tu as promis ?"
 rien... Je lui ai montré la sonnerie du réveil, réglée sur 4h du matin et je lui ai demandé 
 "pêche ou sexe ?"            

Elle m'a répondu: "Prends un lainage, il ne va pas faire chaud !"

 

Un petit garçons arrive en courant et il dit à sa mère :    
 "Maman, j'ai vu le coq s'accoupler 10 fois ce matin !"    
Sa mère lui répond :          
"Va donc dire ça à ton père, il va comprendre ..."      
Le jeune va voir son père et lui dit :        
 "Papa, maman m'a dit de te dire que j'ai vu le coq s'accoupler 10 fois ce matin !"
Son père lui demande :          
 "Est-ce que les 10 fois c'était avec la même poule ?"    
 "Non !"            
 "Alors va le dire à ta mère, elle va comprendre ..."    

 

   

 

Quand j’ai lu cette histoire, j’ai eu envie de la partager avec vous!

 

Selon moi, cette histoire n’invite nullement à la paresse ou à l’oisiveté, ni à critiquer le travail, c’est une histoire qui pose d’abord la question de la finalité et du sens! Le pourquoi du comment! A quoi sert ce que je fais? Pourquoi je le fais? C’est inspirant sur plusieurs points.

 

Un jour, un pêcheur se reposait tranquillement sur une plage magnifique avec sa canne à pêche plantée dans le sable et sa ligne solitaire tendue dans une eau bleue magnifique. Il se prélassait dans la chaleur de l’après-midi et attendait d’attraper un poisson.

A ce moment là, un homme d’affaires vint sur la plage, essayant de décompresser de sa journée de travail stressante. Il remarqua alors le pêcheur assis sur la plage et décida de trouver pourquoi ce dernier pêchait au lieu d’aller travailler pour lui et sa famille.

« Vous n’allez pas attraper beaucoup de poissons de cette manière » dit l’homme d’affaires au pêcheur « vous devriez travailler au lieu de vous reposer sur la plage ».

Le pêcheur regarda l’homme d’affaires, sourit et lui répondit: « Et qu’est ce que j’y gagnerai? »

« Et bien, vous pouvez utiliser de plus grands filets et attrapez plus de poissons! » répliqua l’homme d’affaires.

« Et qu’est ce que j’y gagnerai ? » répondit le pêcheur, toujours souriant.

L’homme d’affaires répondit: « Vous feriez beaucoup d’argent et vous seriez en mesure d’acheter un bateau qui résulterait par de plus grosses prises de poissons ».

« Et qu’est ce que j’y gagnerai ? » répondit le pêcheur à nouveau.

L’homme d’affaires commença à être de plus en plus irrité par la question du pêcheur.

« Vous pouvez acheter un bateau encore plus gros, embaucher des gens qui travaillent pour vous » dit-il.

« Et qu’est ce que j’y gagnerai ? » répéta le pêcheur.

L’homme d’affaires se mit en colère « Ne comprenez-vous pas? Vous pouvez agrandir votre flotte de bateaux de pêche, parcourir le monde entier et laisser vos employés attraper du poisson pour vous! ».

Encore une fois, le pêcheur demanda, « Et qu’est ce que j’y gagnerai? »

L’homme d’affaires devint fou de rage et cria sur le pêcheur: « Ne comprenez vous pas que vous seriez si riche que vous n’auriez plus à travailler de votre vie! Vous pourriez alors passer le reste de votre vie assis sur la plage à regarder le coucher du soleil. Vous n’aurez plus à vous préoccuper du monde! ».

Le pêcheur, toujours souriant, le fixa, acquiesça et dit « Et à votre avis que suis-je en train de faire maintenant? »

Il regarda alors le coucher du soleil, avec sa ligne dans l’eau, sans se préoccuper du monde.